Published On: 19.04.2021|Categories: Nouvelles générales|Tags: |

Dans un projet à caractère conceptuel, l’architecte allemand Alexis Dornier, basé à Bali, a imaginé un système intéressant de maisons modulaires préfabriquées sur pilotis. Selon le texte accompagnant le projet, ces « studios » sont une réponse innovante à « la situation actuelle à Bali, où les bâtiments sont souvent construits et démolis peu de temps après parce que le terrain est souvent loué pour de courtes périodes ».

La réponse de Dornier prend donc la forme de maisons préfabriquées modulaires, facilement démontables et déplaçables d’un lieu géographique à un autre, un système d’une flexibilité maximale dans un marché immobilier en évolution rapide. Avec 17 000 îles, l’idée est certainement appropriée pour l’archipel indonésien. Au-delà du design et de son attrait évident, le fait que les bâtiments aient été conçus comme un moyen de développement du tourisme durable ajoute un point d’intérêt au projet.

En effet, en termes de durabilité, en étant fondées sur des pilotis, les maisons ont un impact minimal sur le terrain. D’autre part, ils permettent aux familles d’utiliser le terrain pour l’agriculture ou comme espace vert de loisirs. Dans le même temps, des panneaux solaires peuvent être intégrés aux toits et aux larges surplombs pour l’approvisionnement en énergie, et servir de surfaces de récupération des eaux de pluie pour une réutilisation ultérieure. En plus de tout ce qui précède, la ventilation naturelle est facilitée par son élévation au-dessus du sol, ainsi que par les grandes fenêtres et les grandes portes.

Le projet suppose, d’autre part, la nécessité de maintenir des coûts bas, une circonstance qui contribue à sa conception en tant que bâtiments modulaires préfabriqués. Fondés sur des pieux en acier, leur modularité permet diverses configurations, avec un ou deux étages, selon les besoins et les possibilités de chaque famille. En outre, il facilite l’itération pour une utilisation dans le secteur de la location d’appartements touristiques ou pour le développement de stations temporaires avec une empreinte carbone minimale. De même, ils peuvent être construits dans des terrains difficiles et des zones reculées, sans nécessiter de grandes ressources, de grands travaux de terrassement, de grandes quantités d’énergie… Ainsi, ils deviendraient des facteurs de développement durable et de revitalisation de l’économie locale.

Il s’agit sans aucun doute d’un projet de grande valeur architecturale pour la beauté de ses unités, pour sa durabilité et pour les nombreuses opportunités qu’il offre au secteur du tourisme et de l’immobilier, non seulement à Bali, mais aussi dans le reste du monde.

Sources et images : Ecoinventos, Alexis Dornier.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR