Published On: 26.07.2022|Categories: Nouvelles générales|

L’expression « hôtel de destination » ne s’applique guère mieux à un autre établissement que l’InterContinental Shanghai Wonderland, le projet de conception et d’architecture que nous avons choisi d’examiner ce mois-ci. Situé à Songjiang, l’un des 18 districts de Shanghai, dans le sud-ouest de la ville, l’InterContinental Shanghai Wonderland est un hôtel de villégiature 5 étoiles comprenant 337 chambres, des restaurants et des bars, des salles de banquet, un centre de conférence, un spa, un héliport et d’autres installations de loisirs et de tourisme.

Le bâtiment qui abrite toutes ces installations descend à quelque 88 mètres au cœur de la terre, enfoncé comme un minerai dans les entrailles de ce qui fut (entre 1902 et les années 1950) une mine d’andésite. Le projet architectural, qui a remporté plusieurs prix et le concours international pour la transformation de la carrière, est l’œuvre du cabinet d’architectes JADE+QA, sur la base d’un projet conceptuel du cabinet de conseil en design et ingénierie ATKINS.

Selon les architectes, le projet hôtelier d’IHG exprime sa « philosophie de conception », qui consiste à intégrer délicatement le bâtiment « dans l’environnement naturel, plutôt que de lutter contre lui ». En conséquence, la station adhère « organiquement » aux murs de la carrière, avec seulement deux de ses étages au-dessus du niveau du sol, 16 en dessous, et deux sous l’eau.

Quatre éléments sont imposés par la nature de l’environnement et le creux de la mine : les deux niveaux supérieurs, avec un toit végétal ; les deux ailes du complexe, l’une concave et l’autre convexe, qui descendent en « cascade » le long de la falaise ; la « cascade de verre », ou atrium vitré pour la circulation verticale, avec des ascenseurs d’observation ; et la lagune au fond de la mine, avec des chambres et des espaces communs immergés dans celle-ci. En outre, l’hôtel bénéficie d’un microclimat, grâce aux propriétés thermiques de la masse rocheuse de la carrière et du lac, qui rafraîchit la structure en été et la réchauffe en hiver. Cela permet de minimiser l’impact de la station sur l’environnement et d’obtenir une meilleure efficacité énergétique dans son fonctionnement.

Selon les auteurs, les architectes de JADE+QA ont dû relever des défis d’ingénierie inhabituels dans le cadre de leur projet. Il s’agissait notamment des implications sismiques de la construction d’un bâtiment dont les extrémités sont fixées aux murs de la carrière, et des problèmes de sécurité incendie associés, ou encore de ceux liés au drainage, à la qualité de l’eau et à la circulation interne. Ces défis techniques ont obligé l’équipe d’ingénieurs à déposer 41 nouveaux brevets (selon Martin Jochman, architecte en chef de l’hôtel, dans le magazine Forbes).

Quant aux intérieurs de l’InterContinental Shanghai Wonderland, nombre de ses espaces profitent de la relation avec l’ancienne mine pour se thématiser, avec des éléments décoratifs récurrents qui font référence aux minéraux, des murs formés à partir de la roche nue de la carrière, et des pièces nommées d’après des pierres précieuses. En outre, l’hôtel dispose de six suites qui s’ouvrent sur de grands aquariums d’eau salée. Et chaque chambre possède son propre balcon donnant sur le lagon, d’où vous pourrez observer le spectacle nocturne de l’eau et de la lumière.

Enfin, les clients peuvent profiter d’un large éventail d’activités, comme des promenades en bateau sur le lagon, l’escalade des murs de la carrière, la tyrolienne depuis le sommet, etc.

Vous pouvez vous faire une idée de la nature spectaculaire et unique de l’InterContinental Shanghai Wonderland avec cette vidéo :

Source: JADE+QA, IHG Hotels & Resorts, Forbes. Images: IHG Hotels & Resorts.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR