Un exemple d’adaptation et de développement durable

Nous sommes habitués à voir comment l’homme est capable de s’adapter, par son ingéniosité, à des situations et à des conditions défavorables, et malgré cela c’est quelque chose qui ne cesse de nous étonner.

En Inde, l’ingénieur local Sonam Wangchuk a mis au point un moyen de lutter contre la sécheresse au début du printemps en créant des glaciers artificiels. Son idée consiste à profiter du froid et du gel qui guettent les paysages du Ladakh, au nord-ouest du pays.

Le hasard, en observant pendant une journée ensoleillée comment un morceau de glace était encore gelé à l’ombre d’un pont et inspiré par les monuments de culte, l’a amené à concevoir une structure de glace conique. De cette manière, le «glacier» conique se fait de l’ombre à lui-même et prend plus de temps à fondre. L’objectif de ce glacier artificiel est simplement de maintenir l’approvisionnement en eau des récoltes quand elles en ont le plus besoin.

Lorsque les températures baissent de manière drastique, commence alors le travail de formation des glaciers. Avec des tuyaux l’eau des rivières est recueillie puis impulsée, grâce au dénivelé du terrain, pour former ces structures coniques. L’arrivée du printemps avec ses températures élevées dans les zones de plus basse altitude, favorise les sécheresses, qui sont combattues avec la fonte progressive de ces glaciers, en stockant et distribuant l’eau directement aux récoltes.

Un autre exemple de développement durable et d’adaptation à l’environnement.

[su_youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=FdVijr10DZ0″]