L’impact des nouvelles technologies sur les systèmes de contrôle d’accès

edge
Le point d’accès a toujours été crucial pour le fonctionnement de toute entreprise ouverte au public. C’est là où l’on réçoit les clients, où les recettes sont collectées, et où l’on controle que personne ne puisse entrer sans payer. D’où le grand intérêt porté à l’amélioration de sa gestion, et que le secteur accueille l’apparition de nouvelles technologies à bras ouverts.

Les ordinateurs et Internet ont rendu la réservation et l’émission de billets plus faciles, et cette modalité a envahi un pourcentage important des ventes mondiales dans un court espace de temps. La croissance annuelle du e-commerce est en moyenne de 19% depuis une décennie, et surtout dans l’emission d’entrée pour événements et attractions.

Le commerce électronique peut d’un côté rendre plus facile la prévisions de vente pour l’exploitant, mais d’un autre côté il peut rendre difficile le contrôle à l’entrée. Pour les aider on dispose déjà des codes-barres (1974), de l’identification par radio-fréquences (1983) où des codes QR (1994), technologies qui accélérent la transaction et rendent difficile la fraude. Leur adoption est en train de réduir les besoins de personnel, et il y en de nombreux parcs aux États Unis qui sont en train de transformer les espaces dédiés à la vente de billets et au contrôle d’accès pour leur donner d’autres usages.

La transformation que va causer l’utilisation généralisée des smartphones vient juste de commencer. Les achats impulsifs seront plus faciles et les opérateurs seront capables de modifier leurs tarifs en temps réel, en fonction du niveau de demande atteint.

Il est probable que dans un futur proche seront implantées d’autres technologies qui sont actuellement en dévéloppement. Par exemple, l’identification vocale permettra l’identification univoque de l’usager et evitera de remplir les éternels formulaires, y compris les 16 chiffres de notre carte de crédit et sa date d’expiration.

Le système de balises iBeacon (2013) peut transformer l’expérience du visiteur dans un parc. Il permet de géolocaliser des dispositifs avec une résolution de quelques centimètres, et leur envoyer de une information concrète à chaque usager de façon individuelle.

La popularisation et la baisse des prix des aéronefs sans personnes à bord, appelés comunément drones, trouvera aussi des applications dans les systèmes de contrôle d’accès. Le personnel de sécurité humain trouvera le visiteur fraudeur en suivant le marquage d’un drone, discrètement et sans déranger le reste du public.

Le rythme de l’innovation ne cesse d’accélérer, il peut même sembler intimidant. Mais son adoption peut être un élément de différentiation sur des marchés de plus en plus compétitifs, en améliorant l’expérience du visiteur et en simplifiant la gestion des installations pour l’exploitant.