Lighting and Mood: l’importance de l’illumination décorative dans l’architecture

edge
Couchers de soleil, feux d’artifice, aurores boréales. Paysages tropicaux verdoyants parsemés de fleurs. L’être humain est très sensible au spectacle de la couleur et profite de son influence, tant au plan esthétique que psychique. Il profite même des propriétés thérapeutiques de certaines couleurs à travers la chromothérapie. Depuis l’invention de l’ampoule, des avancées technologiques se sont succédés pour arriver à la capacité de produire électriquement presque tout le spectre des couleurs visibles à l’œil humain.

En tant que concepteurs de loisirs et d’espaces de vie, nous comméterions une grave erreur si nous ne considérons pas l’utilisation des caractères décoratifs et esthétiques de l’éclairage dans nos projets. Nous devons comprendre que l’utilisation de l’éclairage doit être coordonnée à la fois avec la couleur propre des matériaux environnants et le concept général ainsi qu’avec les sentiments que l’espace doit transmettre. Designers, décorateurs, paysagistes et architectes de l’équipe doivent travailler ensemble en vue d’organiser le travail de conception de l’éclairage et de la palette de couleurs de chaque projet, parce que l’utilisateur va profiter de l’environnement comme d’un tout qui doit se montrer puissant et efficace dans la transmission des sensations.

Mis à part les effets animiques de chaque couleur sur l’humeur de l’être humain, les effets de la perception de différentes combinaisons chromatiques ont été étudiées: motifs monochromes (où les variations d’une seule couleur dominent l’espace); complémentaires (couleurs qui s’intensifient chromatiquement); où multicolore (pour créer des environnements particuliers, par exemple pour un public d’enfants). Le champ d’étude de l’application de l’éclairage de couleur est vaste et passionnant, on y reviendra dans les prochains bulletins.