Les nouveaux matériaux qui révolutionnent l’architecture traditionnelle

Il ne fait aucun doute, nous sommes en pleine transformation du secteur du bâtiment: gestion de projet, réalité augmentée, BIM, … mais ce que nous devrions vraiment considérer comme une révolution, c’est le développement de nouveaux matériaux et produits pour la construction.

Nous parlons non seulement de la question esthétique, mais aussi de l’amélioration des caractéristiques des matériaux: plus durables, réduction des coûts, sécurité, recyclage… et cela grâce aux équipes de recherche et développement des instituts du monde entier et des entreprises qui misent fortement sur cette révolution.

Découvrez ci-dessous quelques exemples de matériaux, qui marqueront sans aucun doute une étape importante dans le bâtiment.

CIMENT PHOSPHORESCENT

L’Université Michoacana de San Nicolás de Hidalgo au Mexique a développé un moyen de fabriquer un ciment fluorescent. « Il s’agit de permettre la diffusion du rayonnement lumineux à travers la silice – présente dans le ciment – qui est le même matériau utilisé pour fabriquer le verre », explique le chef du projet de recherche José Carlos Rubio Ávalos.

Le rôle de ce matériel est d’absorber la lumière durant la journée pour la faire ensuite briller dans l’obscurité. Pendant le processus de fabrication et grâce à la concentration d’additifs, le degré de luminosité peut être contrôlé.

BRIQUES FABRIQUÉE AVEC DES MÉGOTS

Le problème des déchets causés par les millions de cigarettes consommées chaque année prend fin.
Des chercheurs de l’école d’ingénieurs de RMIT, en Australie, ont démontré que les briques contenant des mégots de cigarettes pouvaient réduire les coûts de production de briques, réduire la pollution causée et fournir un matériel de construction pouvant être porteuse ou non, selon le pourcentage de mégots de cigarettes incorporés.

BOIS TRANSPARENT

Fenêtres en bois? C’est déjà possible grâce au travail du KTH Royal Institute of Technology de Stockholm.

Ce bois visiblement transparent est un type de placage en bois dans lequel la lignine, un composant des parois cellulaires, est éliminée chimiquement.

En l’éliminant celui-ci acquiert une couleur blanche qui par la suite, et grâce à un traitement à l’échelle nanométrique, atteint l’effet transparent.

BRIQUES RÉFRIGÉRÉES

Appelé hydrocéramique, il s’agit d’une combinaison d’hydrogel avec des matériaux de support tels que du tissu et de la céramique, qui réagit à l’humidité et à la chaleur. Grâce à la présence de cet hydrogel dans sa structure, qui se charge d’absorber de l’eau, ces briques maintiennent leur température pendant les journées chaudes, en libérant l’eau retenue.

L’origine de son développement est l’Instituto de Arquitectura Avanzada de Cataluña (IAAC), qui développe depuis des années un travail très remarquable en termes d’application de la technologie à la construction.