Le salon EAS 2016 se déroulera à Barcelone

L’Association Européenne des Fabricants d’Attractions (EAASI) a été créée en 1981 par les associations nationales de la France, l’Allemagne, le Benelux, la Suisse, l’Italie et la Russie pour représenter les intérêts communs de l’industrie au niveau européen et de coordonner les actions visant à améliorer l’image du secteur. L’une de ses premières réussites a été de regrouper les diverses foires nationales tenues jusqu’ici dans une seule foire européenne: l’Euro Attractions Show (EAS).

Les deux premières éditions ont eu lieu à Londres en 2000 et 2001. En 2002 elle a coïncidé avec la Interschau allemande à Düsseldorf, ce qui explique l’affluence record. Puis il y eut quelques années de stagnation, en grande partie dûe aux traditionnels désaccords entre Européens. Après un échec retentissant à Vienne, le salon a été absorbé par l’Association Internationale des Parcs et des Attractions (IAAPA), une organisation plus efficace et désireuse de se développer à l’extérieur des États Unis. Les nouveaux propriétaires ont changé les dates du début de l’année à l’automne, c’est pour cela qu’en 2008 il y a eu deux éditions: Nice en Janvier et Munich en Octobre.
edge
Si nous affichons les données historiques des exposants et des visiteurs sur un graphique, nous pouvons faire ressortir des conclusions intéressantes:

1) combiner le salon avec un autre évennement est positif (voir l’effet lorsqu’il coincide avec l’Interschau en 2002)
2) répeter deux années de suite dans la même ville n’est pas recommandé (Vienne 2005-2006)
3) les visiteurs préfèrent des lieux nouveaux et chauds (Seville 2007, Rome 2010) où froids mais amusants (Amsterdam 2009 et 2014)

Ceci explique l’échec de cette année à Goteborg (même si cela était un bon endroit pour les scandinaves) mais prédit à la fois un succès pour l’année prochaine à Barcelone, une ville à la mode au niveau internationale et où cet événement ne s’est pas encore célébré.