La chimie n’est pas mystérieuse

L’incident de l’eau verte dans les piscines olympiques de Rio 2016 a eu un impact médiatique énorme, de sorte que le lecteur de ces lignes visualisera aisément la scène. Mais n’importe quel technicien du secteur ou propriétaire d’une piscine privée sait qu’il ne s’agit pas d’un problème étrange, car une simple analyse chimique de l’eau permet de détecter la source du problème.
edge
L’eau d’une piscine peut devenir verte pour plusieurs raisons: un manque de chlore libre, un pH incontrôlé, la présence de phosphates ou de nitrates dans l’eau ou un excès de cuivre ou de fer. Chacune d’entre elles peut être détectée assez facilement, en particulier dans une piscine olympique équipée de systèmes de traitement de pointe. Malgré ce que le porte-parole olympique Mario Andrade a déclaré, la chimie est bien une science exacte.

Ce qui a été vraiment scandaleux c’est le secret entretenu par les organisateurs, leurs refus de divulguer l’analyse de l’eau, les différentes versions officielles qui ont eu lieu de façon contradictoire. À mon avis, cela démontre qu’ils savaient parfaitement que l’eau avait tournée au vert à cause d’une erreur humaine. Comme admettre cela aurait donné lieu à une situation encore plus ridicule, ils ont entièrement vidé les piscines et les ont remplies à nouveau.

Nous ne saurons vraisemblablement jamais quel produit chimique a provoqué cette couleur émeraude, peu importe. Heureusement compétitions de Rio ont continué sans incidents notables et ont conclu par un grand succès pour le Brésil. Mais en tant que professionnels de l’eau il nous semble important que de tels incidents ne projettent pas une image erronée de notre industrie.