Published On: 18.09.2023|Categories: Nouvelles générales|Tags: |

Les XIX Jeux asiatiques, qui se déroulent du 23 septembre au 8 octobre (reportés en 2022 en raison de la pandémie), à Hangzhou, dans la province de Zhejiang, en Chine, comptent déjà l’une de leurs 12 nouvelles infrastructures. Il s’agit du Centre sportif Fuyang Yinhu, où auront lieu les épreuves de tir, de tir à l’arc et de pentathlon moderne. Sur une superficie de 275 182 m2, avec une surface de 85 840 m2, la conception de ce projet architectural, et par conséquent sa construction, ont été réalisées selon des critères écologiques de durabilité, à moindre coût économique et avec des « moyens de basse technologie ». Le cabinet d’architecture responsable du projet est l’Institut de design architectural et de recherche de l’Université de Zhejiang. Ainsi, l’institution répond au manifeste des XIX Jeux asiatiques : « écologie, intelligence, concision et civilisation ».

Il est évident que, « en adoptant une forme simple » et « une disposition spatiale compacte« , le Centre sportif Fuyang Yinhu répond efficacement à cette déclaration d’intentions. Cependant, l’élément particulier qui a attiré notre attention parmi ceux qui le composent est sa façade innovante. Celle-ci est composée d’environ 37 000 modules individuels, insérés dans un « axe rotatif simple et à basse technologie », ayant pour fonction de reproduire « le paysage naturel le long de la rivière Fuchun« , avec « les lames comme pinceau et la lumière du soleil comme encre ». Ainsi, le paysage des montagnes environnantes se reflète « par des moyens paramétriques et des techniques de pixellisation« , dans « un processus qui passe de l’abstraction à la figuration ».

En ce qui concerne son fonctionnement, l’Institut de design architectural et de recherche de l’Université de Zhejiang explique que chaque lame peut adopter jusqu’à 15 angles différents par rapport au plan de la façade, avec une variation entre eux de 5°, entre un minimum de 15° et un maximum de 85°. À travers ces 15 angles de rotation, et à l’aide de la lumière solaire, la façade crée des motifs complexes et des nuances variées pour reproduire le paysage de Fuchun, c’est-à-dire les montagnes qui servent de toile de fond au Centre sportif Fuyang Yinhu. Lorsque la nuit tombe et que ce fond naturel disparaît dans l’obscurité, le magnifique environnement se déploie à nouveau sur la façade grâce à la lumière artificielle émanant de l’intérieur du complexe sportif.

Il convient d’ajouter, d’un point de vue général, que tant la conception initiale que la construction du projet ont été réalisées avec des structures faciles à démolir, réutilisables, à construction rapide et à faibles émissions de carbone. En fin de compte, les architectes de l’Institut de design architectural et de recherche de l’Université de Zhejiang sont parfaitement conscients que les stades et les gymnases construits pour des événements et des championnats de haut niveau ont tendance à rester inutilisés une fois qu’ils sont terminés, « surtout ceux qui se caractérisent par un haut niveau de professionnalisme, un faible nombre de spectateurs et un niveau de compétition élevé, comme le Centre sportif Yinhu« . Par conséquent, les espaces du Centre sportif Fuyang Yinhu se transformeront facilement, une fois les XIX Jeux asiatiques terminés, en lieux pour les sports les plus populaires auprès du public, tels que la natation, le basket-ball, le badminton et le tennis de table, « retournant ainsi à la population et assurant un fonctionnement durable« .

Appréciez l’effet vraiment spectaculaire des façades du Centre sportif Fuyang Yinhu dans cette VIDÉO.

Fuente: Gooood.cn.
Imágenes:
Zhao Qiang vía Gooood.cn.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR

Bulletin d’actualités