Entretien avec Raquel Rodríguez, directrice du parc aquatique Aquaola, Grenade, Espagne

« C’est en 1986 que nous avons ouvert les portes d’Aquaola avec une superficie de plus de 4 hectares, superficie que nous avons maintenu tout au long de ces années.

Notre principale attrait réside dans l’aménagement paysager. Il existe de nombreuses zones boisées et paysagères qui forment ensemble un paysage de grand intérêt. Cet aspect est devenu l’une des caractéristiques les plus emblématiques qui distinguent ce parc aquatique d’autres installations du même type.

Sur les 45 000 m², le parc dispose de 32 000 m² de magnifiques jardins et zones de loisirs et toutes ses attractions sont configurées en profitant des dénivelés naturels du terrain, sans structures métalliques et entourées d’espaces verts de grande beauté et pleins de fraîcheur.

Nous avons mis à jour et agrandi nos attractions au cours de toutes ces années. Le Rio Bravo est l’une des plus utilisées avec la piscine à vagues, qui offre un grand espace pour profiter de l’eau, nager et défier les 6 différents modèles de vagues que la piscine génère.

L’une des grandes stars du parc est le Black Pipe, un toboggan avec lumière et son le long duquel on descend à bord de grandes bouées. Le divertissement est complété par le Lac d’Iguazú, qui offre toute l’aventure que l’on souhaite, avec des jeux d’aaneaux, la navette à vide dans le « tube », ou la force des eaux tumultueuses de ses cascades.
A part ses attractions, le parc dispose d’un service libre-service, en plus de plusieurs kiosques à boissons, glacier, boutique de souvenirs, photographie, tatouages, location de hamacs et location de bouées.

Nous avons une capacité de 1.460 personnes et notre visiteur est principalement national, plus précisément de Grenade, Almería et Jaén. Celui-ci représente 30% du public, puisqu’il n’existe actuellement aucun parc similaire dans la région. En revanche, le visiteur étranger représente un pourcentage minimum, de l’ordre de 10%.

Nous réalisons un travail de marketing étendu, en y consacrant une grande partie de notre attention et de notre budget (environ 7-8%). Nous sommes présents dans divers médias publicitaires et parions beaucoup sur la radio et surtout sur les représentations sur place lors de soirées locales à Grenade et à Jaén où nous apparaissons avec un stand publicitaire et des activités récréatives liées à notre activité. Pour atteindre les touristes, nous profitons des ventes directes dans les hôtels de la province.

Notre personnel fait partie du succès d’Aquaola; Nous avons une équipe fixe de 14 personnes pour la maintenance, l’administration et le service à la clientèle, ainsi qu’un groupe préparé de personnel de nettoyage, de sécurité et des secouristes en saison, qui garantissent la sécurité et les normes de qualité dans le parc.

En interne, nous faisons suivre un cours spécifique pour travailler avec nous, dans lequel nous ajoutons quelques tests théoriques et pratiques. De cette façon, nous nous assurons que chacun des secouristes qui fournissent leurs services dans le parc est formé pour le faire et que les cours donnés par des compagnies externes pour obtenir les titres leur ont été bénéfiques.

Selon chaque saison, nous allouons plus ou moins de budget à certains articles. Il y a des années où nous nous concentrons sur ce que le public ne voit pas (machinerie, équipement, etc.) et d’autres dans lesquels nous investissons dans de nouvelles attractions, mais nous devons toujours avoir un budget d’entretien fixe, qui dans notre cas est celui de l’entretien des jardins et des arbres, la valeur ajoutée d’Aquaola.

Le secteur, après quelques années difficiles, est revitalisé. Comme dans toutes les entreprises, il est extrêmement important de se renouveler afin d’offrir au public de nouvelles activités, en particulier dans le cas de notre parc, qui a principalement un public local. Nous voyons constamment comment de nouvelles attractions sont conçues et les efforts pour rester dans ce secteur passent par cette rénovation.

Notre objectif est d’agrandir les attractions pour récupérer ainsi le nombre de visiteurs que nous avions avant la crise. L’année dernière nous avons rénové la zone pour enfants avec de nouvelles pistes et des toboggans en plus d’effectuer un restylage de la marque qui nous a donné de très bons résultats. Pour cette campagne nous nous sommes concentrés sur le renouvellement de l’image intérieure du parc en agissant dans les revêtements de sols et les toilettes; Nous espérons que, pour cette saison, nous récupérons les chiffres d’avant-crise.

Nous avons reçu un bon traitement médiatique de la part des médias locaux tels que le journal Ideal, la station de radio Cadena Ser Granada ou encore le journal Granada Hoy. En effet, chaque année nous recevons une visite de la chaîne de télévision Canal Sur pour réaliser son programme dans nos installations.
Il est vrai que nous n’avons jamais eu d’accident grave, de sorte que nous avons évité les analyses impartiales qui souvent sont réalisées à partir de ces événements.

Si nous devions recommencer, nous essayerions d’optimiser, grâce à la conception, le personnel nécessaire du parc. Parce que chacune de nos attractions a une zone de départ et une piscine d’arrivée indépendante, le nombre de secouristes requis est beaucoup plus grand que si tous les toboggans et les pistes douces avaient la même zone de départ et d’arrivée.

Cette distribution était due au souhait de tirer parti des caractéristiques du terrain et de son orographie, mais nous avons vérifié que cette même caractéristique aurait pu être maintenue au moment de la construction du parc en unifiant les bassins de réception d’une manière ou d’une autre. »