Published On: 22.11.2021|Categories: Nouvelles générales|Tags: |

À Hong Kong, on estime que 200 000 personnes vivent dans des compartiments de 3,7 m2 en moyenne, dans des appartements subdivisés. Telles sont les dimensions de la crise du logement dans une ville qui compte l’un des taux les plus élevés de gratte-ciel et les loyers les plus chers au monde. Dans ce contexte, le cabinet d’architecture hongkongais James Law Cybertecture met en pratique ce qui est son objectif déclaré : « changer le monde avec un design d’avant-garde (…) dans le domaine de l’architecture ». Il a récemment présenté un prototype de micro-maisons empilables, qui pourrait représenter une solution à court terme à la grave crise du logement que connaît la ville : le concept OPod Tube.

Le projet de Cybertecture propose d’aménager l’intérieur d’une conduite d’eau en béton, peu coûteuse et facilement disponible, avec les éléments de base pour la rendre habitable pour une ou deux personnes : une cuisine et une salle de bain entièrement équipées, comprenant une douche, un mini-frigo, un micro-ondes et une corde à linge, un banc qui se déplie pour devenir un lit, et des étagères, le tout astucieusement conçu pour économiser de l’espace et être confortable. Sinon, une fermeture frontale en verre qui laisse entrer beaucoup de lumière naturelle et une porte actionnée par un smartphone complètent la capsule. Il peut être construit en deux versions, selon que le tuyau a un diamètre de 2,5 m ou de 3,1 m, soit respectivement 9,6 m2 et 15,32 m2.

La légèreté relative de chaque capsule, qui pèse environ 20 tonnes, et sa solide structure en béton, en font un outil facile à transporter et à installer. En outre, selon Cybertecture, il est possible de superposer jusqu’à quatre hauteurs d’Opod, sans avoir besoin de supports supplémentaires, ou de créer rapidement des communautés en ajoutant des éléments structurels, ainsi que des passerelles et des escaliers. En même temps, leurs petites dimensions leur permettent d’être installés dans des espaces restreints et des interstices étroits dans la ville.

Selon le cabinet d’architectes qui les a créées, les capsules peuvent être louées pour 355 € par mois, et leur coût unitaire total est de 13 000 €. Avec sa conception, qui est actuellement à l’état de prototype, Cybertecture vise à faire de la propriété et de l’espace, dans un marché immobilier où l’offre est insuffisante et les prix exorbitants, une option abordable pour de nombreux citoyens. Les architectes de l’entreprise sont en discussion avec le gouvernement local afin d’étudier la possibilité de mettre en œuvre cette solution flexible et réalisable pour alléger la pression sur le marché de la location à Hong Kong.

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR