La peau du bâtiment: harmonies formelles

Nous préparons un projet architectural basé à nouveau sur la défense d’une architecture fonctionnelle et économique avec une enveloppe souple et symbolique que nous appelons la peau du bâtiment. Notre proposition intègre deux éléments conceptuels: l’inclusion de la végétation et l’équilibre esthétique et harmonique des formes qui composent la peau. En outre le bâtiment, destiné à une utilisation académique, présente des caractéristiques particulières de l’architecture durable. Nous avons suivi des stratégies de conception passive pour réduire la demande d’énergie du bâtiment et trouver un compromis entre l’architecture et l’environnement.

La façade du bâtiment est formée par de petites pièces évoquant la composition d’une œuvre d’art abstraite. Les éléments formels de la façade sont dimensionnés et disposés harmonieusement. Les champs vides générés dans la composition se matérialisent par des surfaces arquées qui soutiennent un aménagement de végétation paysager.

L’orientation du bâtiment est optimisée pour les brises et la ventilation naturelle. La cour intérieure facilite la pénétration de la lumière naturelle dans tout le bâtiment, tandis que la végétation fournit de l’ombre. Le jardin architectural réduit la dépense de refroidissement en été en ombrageant les bâtiments, un effet qui réduit également les dépenses de chauffage en hiver, fournissant une isolation supplémentaire.