Newsletter_2_1

Au public en général l’Architecture du Loisir nous parait comme étant concue pour flatter principalement le sens de la vue. Les dessins, comme on dit, tapent dans l’oeil. Cela est sûrement du au pouvoir des technologies de représentation visuelle dans notre société contemporaine: la plupart de l’information que nous recevons aujourd’hui est visuelle. Nous sommes conscients que la vue est le sens à travers lequel l’homme peut recevoir le plus grand volume d’information, mais il existe plein d’autres façons d’éprouver la réalité, qui peuvent souvent déclencher en nous des sensations agréables (ou désagréables). À travers le toucher, l’ouïe, l’odorat et le goût, le corps humain ajoute à la vue un ensemble d’impulsions qui généreent dans sa globalité la perception de l’espace architectonique.

Notre équipe de dessin tient compte de ces impulsions et favorise le son des cascades, s’occupe de la texture des matériaux et conçoit des arômes spécifiques à chaque projet. Toutes ces sensations se complètent avec un équilibre soigné de couleurs, espaces, références et formes afin d’aboutir à une expérience plaisante pour l’utilisateur.

Avec notre longue expérience tant dans des projets au Moyen Orient que dans des latitudes plus froides, nous avons appris à discerner correctement que, en plus des senses de la vue, l’odorat où l’ouie, le corps humain éprouve aussi des sensations à travers les changements de température, l’humidité et le mouvements de l’air. On s’enfonce dans ce qu’on appelle les paramètres de confort, très importants pour une architecture du loisir qui aspire non seulement à être contemplée, mais aussi à être appréciée, découverte et admiré toujours dans un confort absolu.

Newsletter_2_3

En effet, l’un des défis principaux du dessinateur de complexes de loisir c’est la création d’un milieu sans tensions négatives sur le mécanisme de compensation de chaleur du corps.

L’environnement physique est formé par de nombreux éléments interdépendants: lumière, temperature, son, espace. Ils ont tous une incidence directe sur le corps humain, qui peut les accepter, être à l’aise, les absorber, où au contraire faire un effort pour s’adapter en compensant les effets agressifs. Dans la lutte visant à atteindre l’équilibre biologique se produisent diverses réactions physiques et psychologiques. Le corps humain fait des efforts pour arriver à un point d’équilibre où l’adaptation au milieu exige un minimum d’énergie. Les conditions sous lesquelles ce but est atteint s’appelle “zone de confort”. En résumé, c’est dans cette zone de confort où la plupart de l’énergie du corps est destinée à la créativité, le loisir et la production, alors qu’elle n’est pas utilisée dans un processus d’adaptation à l’environnement.

Chez Amusement Logic, en tant que concepteurs et constructeurs de complexes de loisir, nous créons des expériences sensorielles globales, qui enveloppent et permettent aux visiteurs de s’épanouir sans les sortir de leur zone de confort. Et ç’est à travers cette expérience et joie que l’on atteint la plus complexe des sensations, celle qui en définitive signifie le succès d’un projet: la survivance de cette sensation dans la mémoire.

Grafica_area_de_confort-03